Antiquité

216 avt JC Cannae

(Hannibal écrase les légions romaines)

 

Cela fait déjà 2 ans qu’Hannibal, le général carthaginois, a franchi les Alpes avec son armée, et qu’il nargue les romains sur le sol même de l’Italie.

Il n’a plus d’éléphants de guerre, mais il a encore ses mercenaires venus de tout le tour du bassin méditerranéen, des libyens, des numides, des espagnols et surtout, des gaulois.

Après 3 sévères défaites, Rome n’ose l’affronter en bataille rangée.

Hannibal n’ayant pas de machines de guerre pour prendre Rome, il doit la provoquer, la faire sortir de ses gonds, pour que les légions viennent enfin se mesurer à son génie militaire.

Hannibal va donc marcher sur l’Appulie, une vaste région agricole, et s’emparer de la récolte fraichement engrangée et nécessaire au peuple de Rome.

Rome ne peut reculer, il faut envoyer les légions, toutes les légions, soit 80 000 hommes pour faire face aux 40 000 mercenaires d’Hannibal.

Nous avons crée le récit de Cannae sur demande et en partenariat avec la compagnie de spectacle « Carthago ».

Il nous fallait une bataille de la seconde guerre punique, époque choisie par la troupe « Carthago ».

Nous avons tout de suite pensé à Cannae qui reste encore aujourd’hui enseignée en école de guerre sur toute la planète.

Hannibal et ses troupes y ont fait preuve d’une discipline et d’une audace hors du commun, et ont su utiliser le nombre contre le nombre, et battre à plate couture les légions romaines, avec un mouvement de troupes parfaitement coordonné sur un champ de bataille large de pourtant 3 km.

Cannae nous permet également de montrer la composition d’une légion romaine ainsi que toutes les techniques de manœuvres manipulaires.

Nous utilisons bon nombre d’équipement tel que : pilum, scutum, falcata, linothorax, cottes de mailles et cartes géographiques.

 

carthago.jpg

 

exemple de troupes

ci dessous une légion romaine (vélites, hastati, principes et triarii)

legion.jpg

Marcus Terentius Varro, consul et général romain.

consul.jpg

La cavalerie gauloise, une troupe d'élite.

cav-gauloise.jpg

 

Présentation du chroniqueur de ce récit, Diodore:

Diodore vient de Syracuse, cette ville indépendante d'origine grecque sur la côte est de la Sicile.

Syracuse est allié de Rome, pour le moment en tout cas, car le vent est en train de tourner en Italie.

Hannibal se montre un maître de guerre et Rome n'arrive à lui faire face.

Diodore est donc envoyé en mission de reconnaissance afin d'observer les troupes en mouvement dans le sud de l'italie, c'est ainsi qu'il assiste depuis les ruines de la forteresse de Cannae à une des plus illustres bataille de l'antiquité.

 

diodore.jpg

 

 Laissez vous conter le récit de cette bataille.
Venez découvrir les tactiques militaires Romaine et Carthaginoise sur un diorama reproduisant fidèlement les conditions de combat de cette bataille.